Conditions de travail

Accord pour la durabilite du secteur de l’habillement et du textile

CoolCat estime qu’une approche transversale industrielle est nécessaire pour pouvoir aborder efficacement les problèmes de l’industrie de l’habillement. Le 4 juillet 2016, CoolCat a signé avec près de soixante autres entreprises l’Accord pour la durabilité du secteur de l’habillement et du textile. Avec ces entreprises, des autorités, des syndicats et des organisations civiles, nous unissons nos forces en vue d’améliorer à l’avenir les conditions de travail dans les usines et de réduire la pollution environnementale.
L’accord porte sur les problématiques suivantes:

  • protection contre la discrimination, travail des enfants et travail forcé;
  • dialogue significatif avec des représentants indépendants des travailleurs;
  • création d’un salaire viable;
  • conditions de travail sûres et environnement de travail plus sain pour les travailleurs;
  • réduction de l’impact négatif sur l’environnement grâce à l’économie des ressources naturelles et création d’une économie circulaire;
  • réduction de la consommation d’eau, d’énergie et de substances chimiques;
  • réduction des déchets chimiques et des eaux usées;
  • prévention de la souffrance animale.

Le suivi est assuré par un secrétariat indépendant. Les signataires de l’Accord représentent ensemble un tiers du volume du chiffre d’affaires sur le marché néerlandais de l’habillement. Vous pouvez télécharger le texte intégral de l’Accord en cliquant ici

Conditions de travail

Concevoir et vendre nos vêtements, nous le faisons nous-mêmes. La production, quant à elle, est effectuée par des fournisseurs spécialisés. Nous estimons important que le personnel de nos fournisseurs puisse travailler dans un environnement propre et sûr – ce qui n’est pas évident dans chaque pays. C’est pourquoi nous discutons de conditions de travail et d’éthique avec tous nos fournisseurs.

Code de conduite

Nos vêtements, nous en assurons nous-mêmes la conception et la vente. Quant aux activités de production, elles sont réparties dans le monde entier. Cette production est assurée par des fournisseurs spécialisés, chez qui nous nous efforçons d’améliorer les conditions de travail pas à pas. Notre Code de Conduite décrit notre mode de fonctionnement et la manière dont nous souhaitons que nos fournisseurs s’engagent pour leur personnel. Ainsi, par exemple, nous excluons:

  • le travail des enfants;
  • le travail forcé
  • la discrimination;
  • et nous insistons sur la nécessité;
  • que le personnel puisse travailler en sécurité; et qu’il puisse se syndiquer ou créer lui-même une représentation des travailleurs.

Avec nos fournisseurs, nous voulons nouer des liens de collaboration à long terme. Avec les plus importants d’entre eux, nous partageons des plans de capacité, de sorte qu’ils puissent se préparer à des pics et des creux dans la production de vêtements. Cette gestion prévisionnelle permet d’éviter chez eux des horaires de travail extrêmes.

Bsci

Grâce à notre position de distributeur au détail, nous faisons levier pour concrétiser des changements positifs dans les usines et ateliers de nos fournisseurs, mais c’est un effort que nous ne pouvons assumer seuls. C’est pourquoi nous sommes affiliés à BSCI, la Business Social Compliance Initiative. L’Initiative de conformité sociale en entreprise est une organisation indépendante dont le but est d’améliorer les conditions de travail dans les chaînes de production et d’approvisionnement internationales.

En Extrême-Orient, nos collègues actifs dans nos propres bureaux d’achat locaux effectuent des contrôles sur les conditions de travail dans les usines et ateliers locaux. En outre, ceux-ci sont contrôlés par des inspecteurs indépendants de la BSCI. L’inspecteur indépendant contrôle l’ensemble de l’usine ou atelier, a des entretiens avec le personnel et vérifie les aspects administratifs. Pour améliorer les connaissances chez nos fournisseurs, nous donnons un retour d’information constructif sur leurs plans d’amélioration et leur donnons l’occasion de participer aux formations de la BSCI. Ainsi, nous les accompagnons dans leur trajet d’amélioration progressive des conditions de travail.

Accord Bangladesh

L’effondrement tragique du Rana Plaza en avril 2013 a fait plus de 1100 victimes mortelles et un grand nombre de blessés. Or, nous voulons que le personnel de nos fournisseurs puisse travailler en toute sécurité ; c’est pourquoi nous avons signé L'Accord Bangladesh

L’Accord Bangladesh prévoit des visites sur place, effectuées par des ingénieurs civils, électriciens et experts en sécurité anti-incendie indépendants, qui contrôlent les usines et ateliers et dressent la liste des points à améliorer. Au Bangladesh, la production CoolCat est assurée par 5 fabricants, qui sont tous contrôlés par l’Accord. Si les producteurs de nos fournisseurs ont déjà accompli des progrès importants en vue d’une sécurité meilleure et durable de leurs usines et ateliers, il reste cependant du chemin à faire. La programmation est parfois plus lente que nous le souhaiterions. C’est pourquoi notre bureau local au Bangladesh fait de la sécurité dans les usines et ateliers une priorité quotidienne ; nos collègues passent ainsi régulièrement dans les lieux de production pour discuter les aspects de sécurité. Cette démarche s’inscrit dans notre volonté d’augmenter sans cesse le niveau de sécurité des usines et ateliers de nos fournisseurs.

Projet pilote en turquie

En tant que distributeur au détail, nous maîtrisons le dernier maillon de la chaîne de production, celui où les vêtements sont assemblés. Pour élargir cet horizon, nous participons à un projet pilote destiné à donner une visibilité sur l’ensemble de la chaîne de production et, notamment, d’évaluer le risque de travail des enfants lors des différentes phases de production, comme la récolte, l’égrenage, le filage et le tissage. En effet, et même si nous n’en avons jamais constaté chez nos fournisseurs directs, le risque du travail enfantin est réel dans l’industrie du vêtement.

Choix des matériaux et techniques produits et production

Nous souhaitons vous proposer la mode la plus vivante et innovante, fabriquée de manière responsable. Par exemple, nos produits ne peuvent pas contenir de fourrures animales ou d’angora issu d’élevages cruels ou non respectueux des animaux. Nous figurons d’ailleurs sur la liste « sans fourrure » du programme Fur Free Retailers. Quant à l’utilisation de plumes, elle n’est autorisée que moyennant une déclaration d’origine qui indique le lieu de provenance et certifie que le matériau a été obtenu d’une manière respectueuse des animaux. Nous n’utilisons pas de cuir naturel (sauf pour certaines ceintures) et interdisons les vêtements en PVC. De plus, nous n’admettons pas le sablage des jeans.

Nous entendons proposer à nos clients des produits sûrs, sans substances toxiques. Pour le garantir, nos fournisseurs disposent d’une Restricted Substances List, qui indique des substances dangereuses contenant des produits chimiques interdits. En 2015, en collaboration avec un expert externe, nous avons révisé nos conditions quant à l’emploi de produits chimiques et étendu notre programme de tests. En outre, nous avons prévu un accompagnement de nos fournisseurs pour prévenir l’emploi de produits chimiques interdis dans nos articles.

Recyclage

Au centre de distribution, les cartons et les plastiques sont triés et envoyés séparément en recyclage. Nous faisons de même pour le papier consommé à notre siège. Nos cartouches d’encre sont elles aussi recyclées ; les recettes sont versées à l’association CliniClowns.

Nos sacs en plastiques se composent à 20 % au moins de matériau recyclé ; quant aux boîtes servant à l’approvisionnement de nos points de vente, elles sont réalisées à 100 % en matériau recyclé. Et enfin, un autre motif de fierté : au siège principal, le mobilier est fabriqué presque entièrement en matériaux recyclés.

Co2 & énergie

Pour la consommation d’énergie et les émissions de CO2, nous visons à une réduction structurelle et à la réutilisation. Nous poursuivons cet objectif par le biais d’actions ciblées, comme le recours à des éclairages LED économes en énergie et des systèmes de récupération de chaleur lors de l’entretien et de la construction de nos points de vente. En 2015, nous avons également installé des compteurs électriques « intelligents » dans nos boutiques et magasins afin de déceler les consommations inefficaces et être en mesure de définir d’autres actions. Le nouveau siège principal de CoolCat, occupé en 2014, dispose d’un label énergétique de classe A.

Cet objectif, une organisation responsable du transport y contribue également. Les articles CoolCat sont transportés couchés (et non suspendus à des cintres) et sans que les vêtements ne soient emballés séparément par pièce – c’est un gain en efficacité. Pour l’approvisionnement des points de vente, nous faisons appel au réseau de transport de notre fournisseur de services DHL. Cela réduit le risque de transports par camions à moitié vides ; de plus, DHL investit activement dans une flotte de plus en plus respectueuse de l’environnement.

Actions solidaires

En 2015, CoolCat a soutenu de bonnes causes telles que KiKa, Dream4kids, Make a Wish, Opkikker et CliniClowns.

Nous avons également soutenu la fondation Forever Fun, qui organise tous les ans un camp de vacances du tonnerre pour les enfants de parents au revenu extrêmement modeste, et qui normalement ne sont pas en mesure d’avoir des activités amusantes ou de partir en vacances en été. Nous avons aussi vendu un grand nombre de beanies CoolCat, dont la recette a été versée à Serious Request. Nous avons pu ainsi donner pas moins de 15 000 euros à cette initiative, qui permet à la Croix Rouge de donner une formation et un avenir à des jeunes venant de zones de guerre.

En outre, nous avons fait don de 500 manteaux et de 1000 sous-vêtements à la Croix Rouge en faveur des réfugiés syriens aux Pays-Bas. Avant cela, nous avions déjà donné 1800 manteaux d’enfants à la Fondation Parwin ; début 2015, ils ont été distribués, notamment dans des camps d’accueil en Irak, à des enfants déplacés suite à la guerre.

Fondation sympany

Au cours des 5 dernières années, Sympany a reçu 9 166 kilos de vêtements de la part de CoolCat. Ces vêtements, Sympany les revend à des partenaires commerciaux en Zambie, en Angola et au Malawi. Via les commerces de vêtements de seconde main de nos partenaires locaux, les populations pauvres sur place peuvent acheter, grâce à un système de réductions sur quatre semaines, de vêtements CoolCat de bonne qualité. Le prix des vêtements est abaissé pendant quatre semaines successives, de sorte que même les personnes à très bas revenu ont la possibilité d’en acheter et d’être satisfaites de leur achat.

De cette manière, les vêtements de qualité deviennent plus accessibles dans les pays africains concernés ; dans le même temps, les partenaires et Sympany récoltent des recettes qui permettront de financer de nouveaux projets. Les dons de CoolCat ont permis de générer 13 000 € en moyens financiers. Cela a permis à 18 jeunes au Malawi de suivre une formation professionnelle en installateur en énergie durable financée par Sympany.

En faisant don de stocks résiduels de vêtements à Sympany, CoolCat contribue à honorer la responsabilité sociale de l’entreprise. Les vêtements qui entrent dans ce circuit effectuent un trajet durable et responsable en vue d’une nouvelle vie en Afrique. Ainsi, ces articles ne sont pas détruits dans un incinérateur ; or, l’incinération représente à la fois une charge pour l’environnement et une charge financière. Par ailleurs, les dons permettent la création d’emplois : en Zambie, par exemple, 160 personnes peuvent aujourd’hui travailler en tant que vendeur dans des commerces de vêtements de seconde main.

En faisant don de stocks résiduels de vêtements à Sympany, CoolCat contribue à honorer la responsabilité sociale de l’entreprise. Les vêtements qui entrent dans ce circuit effectuent un trajet durable et responsable en vue d’une nouvelle vie en Afrique. Ainsi, ces articles ne sont pas détruits dans un incinérateur ; or, l’incinération représente à la fois une charge pour l’environnement et une charge financière. Par ailleurs, les dons permettent la création d’emplois : en Zambie, par exemple, 160 personnes peuvent aujourd’hui travailler en tant que vendeur dans des commerces de vêtements de seconde main.

Marc Vooges, directeur général de Sympany: “La bonne collaboration entre Sympany et CoolCat permet de contribuer très utilement à nos projets en Afrique. Les vêtements de CoolCat sont réutilisés ou recyclés de manière durable et assure une plus grande autonomie aux destinataires en Afrique.”

CoolCat foundation

Les fondateurs de CoolCat ont créé en 1999 la CoolCat Foundation, une institution néerlandaise d’intérêt général qui a pour objectif d’apporter une contribution financière au développement d’enfants défavorisés aux Pays-Bas et à l’étranger. La CoolCat Foundation soutient essentiellement des projets qui favorisent l’enseignement et la santé des enfants et contribuent à faire reculer la précarité et l’exclusion sociale dont ils souffrent. La CoolCat Foundation privilégie les projets à moyen ou à long terme et les initiatives récurrentes, afin d’obtenir un impact aussi important que possible et assurer une continuité sur un certain nombre d’années.

C’est ainsi qu’en 2015 par exemple, la Fondation a créé un Community Day Care and Learning Centre au Bangladesh, où les enfants sont accueillis et apprennent pendant que leur mère est au travail. De cette manière, les enfants d’un quartier défavorisé sont en situation d’espérer un avenir meilleur.